Bourse du travail : Demba KAMADJI KARYOM, militante à l’Union des syndicats du Tchad prévu le Mardi 23 janvier, 19h00 repoussé à une date ultérieure.

Le combat syndical au Tchad et la solidarité internationale.

En partenariat avec l’association Survie qui organise ce mois ci en France une tournée de conférences. Nous avons le privilège d’accueillir Madame Demba KAMADJI KARYOM, pour un moment de rencontre passionnant et engagé.

Demba Kamadji Karyom est une syndicaliste tchadienne (Union des Syndicats du Tchad, Fédération des Syndicats du Secteur Public du Tchad), membre de Tournons La Page Tchad et sociologue de formation.

Dans un contexte où la présence militaire française au Sahel est recentrée sur le Tchad depuis la fin de l’opération Barkhane et surtout depuis l’expulsion de l’armée tricolore du Niger, son témoignage sera des plus interessants. Elle partagera aussi son expérience de syndicaliste dans une dictature soutenue par la France.

Dimanche 17 Décembre, le Collectif Jeune CGT 31 organise un Marché Créateur Militant à la Bourse du Travail de Toulouse à partir de 14h.

Les tables de créateurs côtoieront des stands CGT et chaque artiste offrira une œuvre à la CGT 31.

Cet événement s’inscrit dans la tradition historique des Bourses du Travail comme des lieux de vie et d’accès à la culture et à l’art pour les travailleurs.

https://www.instagram.com/p/C0jz-PeopYS/?utm_source=ig_web_copy_link

HALTE AUX MASSACRES A GAZA ET EN CISJORDANIE ! CESSEZ-LE-FEU TOTAL ET PERMANENT, PROTECTION DU PEUPLE PALESTINIEN !

À TOULOUSE, nous appelons à une manifestation Samedi 16 Décembre à 10H30, métro Jean Jaurès

Ce qu’il est en train de se passer à Gaza est un crime contre toute l’Humanité.
L’UD en appelle à la plus grande mobilisation des organisations ainsi que de toutes les forces militantes CGT.

Fidèles à nos valeurs CGT, nous ne pouvons pas rester  spectateurs !  

Le 8 Décembre, 18H30 à la Bourse du travail : Projet de loi asile immigration : un danger !

Il faut arrêter la division des travailleurs au profit des intérêts du capitalisme.

Les travailleurs migrants font partie intégrante de la classe ouvrière de ce pays

et ils ne doivent être ni ignorés, ni méprisés, ni jetés en fonction des besoins du patronat !

Pour mémoire,  la plate-forme revendicative confédérale :

Elections professionnelles : La CGT a nouveau présente à Airbus. Percée à l’ANRAS, l’aéroport de Toulouse-Blagnac et à la CAF.

La CGT est à nouveau représentative dans la première entreprise de la région. C’est une bonne nouvelle pour les salarié.es du secteur. Ces résultats concrétisent plusieurs années de travail de terrain.
Idem pour la l’ANRAS, ATB et la CAF, …Leur point commun : une CGT offensive et au plus près des salarié.es. Partout où la démarche revendicative CGT est mise en œuvre, la CGT progresse !

La CGT représentative à Airbus

Les résultats des élections professionnelles à Airbus Avions montrent une progression de la CGT dans tous les collèges.

La CGT redevient représentative sur Airbus Opérations !

C’est avant tout le résultat d’un engagement militant des
syndiqués CGT auprès de leurs collègues.
Après 4 ans de reculs, dont RELOAD et des politiques salariales en dessous de l’inflation, les salariés expriment, à travers leur vote, la nécessité de renforcer la présence d’une organisation différente et indépendante de la direction dans le paysage syndical.

La CGT majoritaire à l’ANRAS

 CGT 73,92% – Sud 19,04% – CGC 7,03%

 Voilà les résultats sur l’ensemble de l’ANRAS (plus de précision dans les jours à venir)

1426 votants – 69,82 %

https://cgtanras.blogspot.com/

Percée de la CGT à ATB (Aéroport Toulouse Blagnac)

La CGT-ATB recueille 43% des voix,
(niveau jamais atteint par aucun autre syndicat).
La CGT au travers de sa Coordination CGT-Aéroport se renforce et devient incontournable dans les échanges inter-entreprises et entend bien continuer à peser sur toutes les décisions dans l’intérêt des salariés de la plateforme de Toulouse-Blagnac.

La CGT progresse et s’ancre à la CAF

https://youtube.com/shorts/G5PxXWq4MVE?si=c7WjcK7ly1HYiXgq

Urgence salaires : Pour rattraper l’inflation : l’urgence c’est d’augmenter les salaires dans toutes les entreprises et les services.

La hausse des prix atteint des records, au delà de 20% sur de nombreux produits.

Sous l’effet de l’inflation, nos salaires reculent, et remplir le réfrigérateur, payer ses factures ou partir en vacances devient de plus en plus difficile.

Pire, 8 millions de personnes, soit un quart des travailleur·ses, sont aujourd’hui précaires
(Observatoire des inégalités, 2023).

Nous revendiquons !

  • Une hausse générale des salaires et des pensions
  • L’augmentation du Smic à 2 000 € bruts.
  • L’indexation des salaires sur le Smic et les prix( rétablissement de l’échelle mobile des salaires ) .
  • L’égalité salariales entre les femme et les hommes

Le salaire net c’est pour le mois, le salaire brut c’est pour la vie.

Il faut augmenter les salaires ! La prime de partici-
pation ou l’intéressement qui ne répondent pas à la
hausse du coût de la vie et ne comptent pas pour
notre protection sociale.
(maladie, chômage, maternité, paternité, invalidité, retraites).

Le flyer en A5 pour aller à la rencontre des salarié.es :


Le tract confédéral :