1er février 2024 : Grève dans l’Éducation : une mobilisation réussie qui en appelle d’autres !

Les salaires, l’inclusion scolaire, invisibilisation des AESH, la politique d’austérité et de précarisation ainsi que les réformes réactionnaires avec qui vont accentuer plus encore le tri social étaient au cœur des revendications des personnels.

Avec des taux de grévistes de près de 50% nationalement, la mobilisation est plus que réussie.

Les sujets de colère ne manque pas avec une ministre nommée qui est une véritable provocation…

Sur Toulouse, après une AG en matinée qui a réuni près de 150 collègues à la Bourse du Travail, la manifestation qui est partie à 14 heures d’Arnaud Bernard a rassemblé plus de 4 000 manifestatnt·es.

Les agents territoriaux des écoles ont rejoint la mobilisation à l’appel de l’intersyndicale.

Cette première journée d’ampleur en appelle d’autre très rapidement pour gagner sur nos revendications et le départ de la ministre Oudéa Castéra.

Une mobilisation réussie qui en appelle d’autres

Cheminot·es en grève : Le 26 septembre créons les conditions d’une Riposte Globale.

Le démantèlement et la privatisation de la SNCF s’accélèrent sous
différentes formes. Qu’il s’agisse de l’externalisation des fonctions
support dans un GIE, de la liquidation de FRET SNCF, ou encore de la
réponse systématique aux appels d’offres par des filiales, c’est une
seule et même logique qui est à l’œuvre : celle de l’abaissement
systématique des droits des cheminots et d’un dumping social
généralisé.

La défense et la conquête de droits nouveaux pour TOUS les cheminots
est un fil rouge pour la CGT. Il nous faut mettre un coup d’arrêt au
démantèlement de la SNCF !

Ensemble, exigeons :
Le maintien et le développement de FRET SNCF en le déclarant
d’utilité publique ;
▪ L’arrêt de l’externalisation des fonctions support dans un GIE ;
▪ L’arrêt des filialisations en réponse aux appels d’offres.

Inauguration de la nouvelle gare Matabiau : les Cheminots s’invitent !

Le 5 septembre, 9h le tapis rouge, les bulles et les courbettes seront de sortie pour l’inauguration de la nouvelle gare de Toulouse Matabiau. Le hall de la gare va devenir le théâtre d’une représentation des têtes « bien-pensantes » de ce pays et du gotha de l’Occitanie.
L’objectif sera de montrer aux yeux du grand public, que notre pays continue d’être grandiose, et qu’il sait atteindre ses objectifs pour accueillir la coupe du monde de rugby tout en écornant, au passage, les conditions sociales des Cheminot-e-s et le service public. 
Ce sera l’occasion pour les Cheminotes et Cheminots de venir exprimer leur mécontentement sur le devenir de l’entreprise, la qualité de service rendu et la dégradation de nos conditions sociales.

Post facebook : https://www.facebook.com/events/s/rassemblement-interpro/700938425186895/

Post twitter : https://twitter.com/Cgt31/status/1696629592176332827

Post Instagram : https://www.instagram.com/p/CwiwqbCMfaW/

Le tract complet ici :

Agnès Naudin, capitaine de police : « L’institution policière laisse passer les comportements racistes »

Agnès Naudin est capitaine de police syndiquée à la FSU.
Elle n’hésite pas à dénoncer le caractère systémique du racisme dans la police et appelle à de profondes réformes, à un changement de paradigme.

Pour Agnès Naudin, le manque de formation et l’absence de désescalade dans les rapports police population explique le fossé qui se creuse entre l’institution policière et le reste de la société.

On ne veut pas d’une police dont le rôle est de protéger le gouvernement.

On veut une police qui soit là pour protéger le citoyen, c’est très différent.

Lire l’intégralité de cette interview ci-dessous :

Pour le droit à la santé dans la vie et au travail ! Action interprofessionnelle départementale CGT en Haute-Garonne.

Services d’urgence, adultes et enfants, CHU, Hôpitaux périphériques, EHPAD, Psychiatrie….. Il y a urgence en Haute- Garonne !!

Vous trouverez ci-dessous, la motion de l’UD au nom de tous les syndicats et organisations CGT. Elle est adressée au Préfet, au directeur de l’ARS et au président du MEDEF.

En effet, comme le souligne le texte, nous rappelons que le droit à la santé ne se limite pas à la sphère privée mais il concerne également l’environnement du poste de travail et les conditions de travail au titre des obligations faites aux employeurs par le code du travail.

Non à la fermeture de la CPAM de Pamiers !

La direction de la CPAM de l’Ariège a fait le choix de fermer, au 31 juillet 2023, son accueil et, à la fin de l’année 2023, son centre d’examen de santé dans la ville de Pamiers.

Cette décision entraine une dégradation de l’accès aux services publics de l’assurance maladie notamment pour les assurées précaires domiciliés dans la principale agglomération de l’Ariège.

Témoignez votre désaccord avec cette décision en signant la pétition :

https://chng.it/2JGQtnbX

CANAL DU MIDI : EN GREVE ET EN LUTTE CONTRE LE PROJET DE TELECONDUITE ET TOUTES SES CONSEQUENCES

Depuis plusieurs mois, les personnels de la DT Sud-Ouest de Voies Navigables de France sont mobilisés contre la réforme des retraites et pour la satisfaction de leurs revendications locales.

La politique du tout automatisation menée par VNF sur le Canal du Midi met en péril la fréquentation touristique et la gestion de la ressource en eau. Les personnels en subissent les conséquences directes à travers des réorganisations en cascade et une baisse de leur niveau de vie.


Au sein du service territorial Midi, qui gère ce canal, l’effectif se compose aujourd’hui de 80 personnels titulaires toutes missions confondues et de 80 CDD qui alternent périodes de chômage et contrats saisonniers de 8 mois.


Les suppressions de postes, la précarisation de l’emploi et la sous-traitance anarchique conduisent à une impasse, sur un site pourtant classé à l’UNESCO !

  • Contre le projet de télé-conduite des écluses et la suppression d’implantations
  • Pour les recrutements sous statut nécessaires afin de garantir la sécurité des usagers et des conditions de travail décentes
  • Pour l’augmentation des rémunérations alors que les réorganisations entraînent des pertes financières
  • Contre une politique immobilière qui sacrifie les besoins des personnels et déclasse des maisons éclusières (nécessité absolue de service).
  • Contre les discriminations et la répression syndicale

Les personnels se rassembleront le lundi 29 mai à partir de 9h
Sur une écluse du département de l’Aude
Pour porter leurs revendications dans le cadre du préavis de grève déposé sur l’ensemble du mois de mai.

PETITION CONTRE L’AUTOMATISATION DU CANAL DU MIDI

https://chng.it/JCrFhQkQMS


Le canal du Midi réalise près de 30% du trafic national du tourisme fluvial français.
Son automatisation met en péril la fréquentation touristique et dénature ce site classé au patrimoine mondial de l’humanité.
Elle conduit à ce que les usagers soient livrés à eux même pour effectuer les manoeuvres de franchissement
des écluses. Les dysfonctionnements sont quotidiens et de nombreuses pannes et incidents perturbent la
navigation.
Les enjeux sont multiples:
L’automatisation entraîne une baisse du niveau de sécurité pour les plaisanciers.
Elle occasionne des gaspillages d’eau, car seule la présence d’un(e) éclusier(e) permet de réguler le trafic en
regroupant les bateaux, là où les cycles automatisés entraînent des passages individuels et de fausses
bassinées.
Les sécheresses de plus en plus fréquentes imposent de gérer l’eau de la manière la plus fine et optimale
possible. Tout comme les crues nécessitent un travail humain dans une proximité qui garantisse fiabilité et
réactivité.
Face à ces enjeux climatiques, la présence d’éclusier est la seule solution rationnelle adaptée, comparée au
coût exorbitant de l’automatisation et de la maintenance de ces installations informatiques nouvelles, qui à
terme est loin d’être assurée.
Dans un tel contexte, sans tirer aucun bilan des prototypes expérimentés et de leurs dysfonctionnements,
l’automatisation décidée par l’Etat et VNF se poursuit à un rythme inquiétant.


LES CANAUX NE SONT PAS DES AUTOROUTES!


Pour préserver le caractère authentique du Canal du Midi, ouvrage remarquable né du génie de Pierre Paul
Riquet, il est urgent de préserver les postes d’éclusier : des hommes et des femmes qui, de par leur savoir –
faire, font partie intégrante du patrimoine culturel et sont des acteurs essentiels dans la transmission de la
mémoire des gens de l’eau, un des critères du classement UNESCO.


POUR UN SERVICE PUBLIC DE QUALITE QUI CONTRIBUE AU RAYONNEMENT
TOURISTIQUE ET CULTUREL DE LA FRANCE, EXIGEONS L’ABANDON TOTAL DU
PROJET D’ AUTOMATISATION EN COURS !

Elections Fonctions Publiques Haute-Garonne

La CGT, 1ère organisation syndicale du département sort renforcée des élections malgré toutes les tentatives pour l’affaiblir.

Affrontant un niveau d’adversité sans précédent, les syndicats CGT de la Haute-Garonne ont déployé toute leur énergie pour permettre aux agents des trois Fonctions Publiques de défendre leurs droits en votant aux élections professionnelles.

Les premiers résultats montrent que les agents, contractuels autant que statutaires, ont exprimé la confiance qu’ils placent dans leur organisation syndicale en votant massivement pour la CGT.

Dans la fonction publique de l’Etat, ces élections ont acté l’implantation d’une section syndicale CGT à l’université Toulouse-Capitole. La CGT est premier syndicat aux Voies Navigables de France elle a progressé à la DDT, aux finances publiques…

Dans la santé, nous pouvons saluer les excellents scores réalisés par les listes CGT dans la quasi-totalité des centres hospitaliers et des EHPAD. Entre autres résultats remarquables, la CGT continue de progresser en sièges dans le 2ème CHU de France, elle dépasse les 85% au CH Muret et devient première organisation syndicale à l’hôpital de Saint-Gaudens !

Dans la Fonction Publique territoriale, la CGT représente un pôle de résistance face au paternalisme et au syndicalisme maison à la mairie de Toulouse comme à la Métropole. La CGT se maintien en nombre de voix au Conseil Régional Occitanie. Elle arrive en tête dans les collectivités rurales, à Fonsorbes, à Montréjeau, Labège, Revel…

Pour la première fois de son histoire, la CGT devient première organisation syndicale au Conseil Départemental de la Haute-Garonne !!!

L’Union Départementale CGT de la Haute-Garonne félicite les syndicats et les syndiqués qui ont conforté la première place de notre organisation dans le département.

La CGT remercie les agents qui lui ont exprimé leur confiance et les invite à se syndiquer massivement.

Nombreux, on est plus forts !

La CGT appelle à multiplier les Assemblés Générales de personnels et les initiatives de toutes sortes :

  1. Pour permettre aux agents de décider d’entrer en grève pour gagner l’augmentation de la valeur du point et toutes les augmentations collectives nécessaires.
  2. Pour gagner la retraite à 60 ans et l’augmentation générale des pensions.