10 juin 2023 – A l’initiative du SELA 31 manifestation et distribution de tracts au Leclerc Roques.

Ce samedi 10 juin après-midi, la CGT-SELA 31 a organisé l’envahissement du Leclerc Roques-sur-Garonne (au sud de Toulouse) avec l’appui de plusieurs syndicats CGT du département. Cette action visait à dénoncer la discrimination syndicale subie par un camarade délégué syndical depuis plusieurs mois, les mauvaises conditions de travail des salariés et les manœuvres de la direction qui se gave sur le dos des étudiants depuis de nombreuses années en ne les payant pas correctement. Dès notre arrivée sur les lieux, nous avons été réprimés par les agents de sécurité du magasin qui ont immédiatement appelé la gendarmerie, venue en nombre pour nous faire taire et nous empêcher de clamer nos revendications. Malgré cette énième attaque du patronat et de la bourgeoisie, nous resterons unis et déterminés pour améliorer les conditions de travail des employés et pour les défendre. Contre l’exploitation capitaliste, nous devons nous organiser et lutter encore plus nombreux !

Ci-dessous le tract distribué aux clients du centre commercial :

les salariés du commerce : grève à Carrefour contre le plan Bompard

Février mars 2018

Les salariés de Carrefour se mobilisent contre le plan BOMPARD qui prévoit des milliers de suppression de poste.


samedi 31 mars : journée d’action à Carrefour
Les salariés de Carrefour seront dans l’action contre le plan Bompard qui prévoit 2400 suppressions de postes.
Ils réclament, une autre répartition des richesses, le maintien des emplois et de l’activité dans tous les secteurs, des effectifs supplémentaires et des salaires décents.
2 temps forts :

A Carrefour Purpan, – 4h du matin rdv devant l’entrée principale et -8H du matin rassemblement devant le magasin

A Carrefour Market Tournefeuille : -9h du matin Rdv devant le magasin

 


Samedi 10 février :  Rassemblement et tractage aux clients de 10h à 12h

Vendredi 9 février :journée d’action< : débrayage de 9h à 12h dans les 2 magasins Malgré les menaces de la direction contre cette journée d’action, une cinquantaine de salariés en grève contre le plan BOMPARD qui prévoit des milliers de suppression de postes; –

2017

Le syndicat départemental a lancé une action contre le travail du dimanche dans les grandes enseignes du département et organise l’action à Tati, Leader-Price,  Leclerc St orens.


Novembre 2017

 

Chez Samaran derrière la vitrine c’est pas marrant ! Non à la répression des salariés et de leurs délégués !
Ce mardi 21 novembre, une trentaine de camarades de l’interpro ont soutenu Raphaël ce midi en informant les clients de Samaran et du marché Victor Hugo sur les pratiques en vigueur dans cet établissement. Le contact avec un des patrons a été pris, des discussions sur les problèmes du syndiqués Cgt et sur les revendications pourraient s’ouvrir.
liberté syndicale à samaran

Le 25 novembre devant leclerc St Orens contre le travail du dimanche et pour les salariés de Tati St Orens


1er semestre 2017
Le 13 juin : distribution à Tati roques

Le 10 juin la campagne se poursuit , une vingtaine de salariés devant monoprix où les salariés viennent de gagner sur le travail de nuit. Les salariés de Monoprix  en grève à partir de 10h.

Une distribution aux salariés de Tati en lutte ce même jour.


La campagne contre le travail du dimanche se poursuit le samedi 20 mai à Auchan où plusieurs camarades ont participé à la campagne organisée par l’US Commerce. Une prise de paroles a eu lieu dans le magasin. Très bon accueil de la clientèle et du personnel.

 
le 13 mai : 17 syndiqués du commerce devant Géant Casino Basso Cambo

 

 

Mais aussi

Leader Price :
Ils ont gagné à  Launaguet sur leurs conditions de travail, aux minimes ils s’organisent contre  des rats et la gale dans leurs locaux .

TATI: des distributions sont organisées dans les 3 enseignes du département, une action nationale est prévue le 14 juin.

Ils grèvent à Hippopotamus, sanctions immédiates

Samedi 1er et dimanche 2 août,
Plus de 50% des salariés en grève d’HIPPOPOTAMUS Blagnac, se sont mobilisés, avec la CGT, pour faire entendre leurs revendications sur les conditions de travail et les conditions d’hygiène et de sécurité.Ils redoutent notamment la mise en œuvre d’un plan social. «Depuis quatre mois, la direction est particulièrement virulente envers une partie de ses salariés. Elle met la pression sur certains pour qu’ils démissionnent et divise le personnel «Une partie se voit promettre des promotions en interne, alors qu’elle ne les aura jamais.
HIPPOPOTAMUS CGT REVENDIQUE
imageHippotamus
Malgré les sollicitations des déléguées syndicales CGT et de l’UL de Blagnac pour faire ouvrir les négociations, la direction est restée sourde et muette. Elle a préféré répondre par la répression avec l’envoi d’huissiers pour faire constater la mobilisation et ses conséquences pour l’entreprise.
Pour la CGT, et les salariés qui ont repris le travail lundi, ce fut une 1ère mobilisation réussie, soutenue par la clientèle du restaurant, qui a massivement signé la pétition de la CGT Hippopotamus et qui a parfois fait le choix d’aller manger ailleurs.
Les salariés ne lâchent rien et cette mobilisation, qui pourrait se renouveler, pourrait aussi faire boule de neige dans d’autres HIPPOPOTAMUS..

Suite à la grève des salariés d’HIPPOPOTAMUS Blagnac pour l’amélioration des conditions de travail deux salariés ont été licenciés. Un employé est de nouveau menacé de licenciement. Le syndicat Cgt appelle les salariés à un rassemblement le lundi 7 septembre à 14h devant l’hippopotamus Blagnac.
tract rassemblement Hippopotamus

A LA FNAC, NON AU TRAVAIL DU DIMANCHE

manif 29
80% des salariés en grève le 29 mai pour protester contre le travail du dimanche que prévoit la loi Macron «Les commerces de détails des biens culturels peuvent déroger à la règle du repos dominical en attribuant le repos par roulement »
tract 29FNAC

TRAVAIL DU DIMANCHE

le travail du dimanche et la nuit, c’est non!!!

Dernier trimestre 2014, Après des tentatives de ne pas respecter l’accord départemental, Leclerc Roques a renoncé à ses ouvertures dominicales illégales. C’est le résultat de la mobilisation organisée par les salariés du commerce prévue le 16 octobre. Le dimanche 30 novembre, avec des salariés d’autres secteurs, c’est place du capitole que s’est exprimé le refus de cette remise en cause du repos dominical. La mobilisation des salarié s’oppose à une vision rétrograde de la société qui consisterait à ne plus avoir de référence horaire, à remettre en cause les jours fériés et les congés payés.
En suivant les exigences du Medef les salariés devraient s’adapter au travail selon les besoins exclusifs du patronat. ce serait le retour des contrats de gré à gré sans garanties collectives du 19eme siècle.
La situation mieux-disante sociale de la Haute Garonne est en passe de disparaître (voir fiche explicative). Les propositions patronales dans le département, lors de la négociation de l’accord sur les ouvertures exceptionnelles vont dans le sens d’une augmentation des dimanches et jours fériés ouverts, pour la CGT pas un dimanche ne doit être travaillé.
Après l’appel du 16 octobre, l’action du 30 novembre, la lutte contre le travail du dimanche s’est poursuivi par une action nationale le 16 décembre et un nouveau rendez-vous le 26 janvier 2015, lors des débat à l’assemblée nationale sur la loi Macron.

Fiche explicative travail du dimanche

Tract aux usagers

travail Dimanche

travail Dimanche travail Dimanche

FIN DE L’ARTICLE